Affaire Grégory : des analyses ADN pour plus de 670.000 euros
Affaire Grégory : des analyses ADN pour plus de 670.000 euros

Affaire Grégory – des analyses ADN pour plus de 670.000 euros dénoncées par un avocat.

En 2012, la justice avait demandé de nouvelles expertises sur les scellés de l’affaire Grégory, afin de rechercher des traces d’ADN sur les vêtements du petit garçon et les cordelettes qui avaient servi à attacher ses poignets et ses pieds. Mais les analyses n’avaient rien donné et la facture s’est avérée particulièrement onéreuse…

Plus de 670.000 euros. C’est le prix des analyses ADN menées sur les scellés de l’affaire Grégory.

C’est l’un des avocats de Jacqueline Jacob (la grand-tante de Grégory), Me Frédéric Berna, qui en dénonce le coût : « Il y a des gens, des victimes, dont les dossiers sont bloqués ou moins bien traités par manque de moyens, a t-il expliqué. Dans ce dossier-là, une dépense aussi somptuaire est véritablement scandaleuse », a déclaré le magistrat.

Et le pire dans tout ça, c’est que les résultats des analyses n’ont convaincu personne. A l’époque, Jean-Marie Beney, le procureur général de la cour d’appel de Dijon, expliquait que ces derniers étaient « très, très difficilement exploitables » et « malheureusement extrêmement minces ». Le laboratoire a utilisé une méthode par quadrillage : « C’est couteux, mais elle a fait ses preuves et garantit, par sa précision, de trouver une trace ADN s’il y en a une », déclare une source proche de l’enquête.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.