Affaire Maëlys : Lelandais avoue avoir tué l'enfant
Affaire Maëlys : Lelandais avoue avoir tué l'enfant Nordahl Lelandais, a former military dog trainer is charged for the abduction and murder in August of eight-year-old girl Maelys de Araujo who disappeared from a wedding only a half-hour drive from Chambery. / AFP PHOTO / JEAN-PIERRE CLATOT

Affaire Maëlys – Nordahl Lelandais avoue où se trouve le corps de la petite fille.

Après avoir clamé son innocence pendant cinq mois et demi, Nordahl Lelandais, l’unique suspect dans la disparition de Maëlys, survenue dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors d’une fête de mariage à la salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin (Isère), l’a avoué mercredi 14 février : c’est bien lui qui a tué l’enfant de 8 ans.

Selon nos informations, il aurait tué « par accident » la fillette près de son domicile. Il est alors reparti à la soirée après avoir soigneusement caché le corps. Dans un second temps, il est venu rechercher le corps pour l’enterrer à un autre endroit.

Les restes de la petite Maëlys, disparue fin août en Isère, ont été retrouvés en fin d’après-midi sur les indications de Nordahl Lelandais. S’il a reconnu qu’il « s’était débarrassé du corps », il a cependant refusé de s’exprimer sur les circonstances de la mort de la fillette.

Jennifer, la maman de Maëlys, exprime sa souffrance, sa douleur sur sa page Facebook, à l’annonce de la mort de sa fille :

« Maëlys avait la vie devant elle, tu nous l’as arrachée, on ne la verra plus jamais à cause de toi, je ne pourrai plus la serrer dans mes bras et lui dire à quel point je l’aime », écrit Jennifer.

Mon petit ange, je n’ai pas pu te protéger de ce prédateur et cette culpabilité me poursuivra encore très longtemps.

Des mots terribles dans la bouche d’une mère qui, depuis six mois, endure un calvaire. Puis elle poursuit avec des mots bouleversants :

Maëlys, je suis si fière de toi mon poussin, tu es si belle, si souriante, tu es ma merveille mon rayon de soleil, tu seras toujours dans mon cœur. Ce monstre ne fera plus de mal à personne maintenant… Que justice soit faite et que plus jamais un enfant ne subissent de tel acte. Tu nous manques tellement. Ton combat, on le mènera jusqu’au bout ma princesse.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.