Alexia Daval: vers de nouvelles analyses ADN, Jonathann avait-il un complice ?
Alexia Daval: vers de nouvelles analyses ADN, Jonathann avait-il un complice ?

Alors que le marie d’Alexia Daval, Jonathann Daval a finalement avoué l’avoir tuée, l’avocat des parents de la victime va demander une comparaison des ADN retrouvés sur la scène du crime avec ceux identifiés dans une autre affaire. Objectif de cette demande : déterminer si oui ou non Jonathann Daval a bénéficié d’un complice.

L’avocat des parents de la victime estime que toutes les pistes n’ont pas été éliminées. C’est pour cette raison que Me Jean-Marc Florand va demander au juge d’instruction, lundi 5 février prochain, de comparer les relevés ADN de la scène de crime avec l’ADN d’une autre affaire qui a eu lieu à Esmoulins, commune où le corps d’Alexia Daval a été retrouvé. En effet, le 6 janvier dernier, un homme de 38 ans avait été retrouvé mort, dans son cabanon de jardin à Esmoulins, en Haute-Saône, d’une balle dans la tête, explique France Bleu.

Les révélations de Jonathann aux enquêteurs ont peu à peu fuité dans la presse. Selon ses propres dires, le mari d’Alexia Daval a mis en place un plan d’action pour se construire un alibi et établir un scénario le rendant insoupçonnable. D’après ses explications, il aurait enfilé des chaussures de sport aux pieds de son épouse, après l’avoir tuée. Il l’aurait mise dans le coffre de sa voiture à 1h30 et aurait pris la direction de la forêt de Velet-Esmoulin vers 8h, avant de passer voir sa mère et ses beaux-parents. Pour faire croire que sa femme était encore vivante dans la matinée, il aurait lui-même envoyé un SMS depuis son téléphone à sa soeur. Il aurait ensuite manifesté intentionnellement son inquiétude devant les parents d’Alexia.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.