Allergènes émergents : les nouveaux périls (détail)
Allergènes émergents : les nouveaux périls (détail)

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation alerte sur les risques d’allergie provoqués par les kiwis, le sarrasin et le lait de chèvre.

Depuis 2011, la présence de certains aliments allergènes doit être signalée sur l’emballage. Listés par l’Union européenne, ils sont au nombre de 14. Il s’agit des aliments suivants :

céréales contenant du gluten
crustacés
oeufs
poissons
arachides
soja
lait
fruits à coques
céleri
moutarde
graines de sésame
lupin
mollusques
sulfites (en concentration de plus de 10 mg/l).

Le hic ? C’est que nos habitudes et nos modes d’alimentation évoluent … et avec eux l’apparition et le développement de nouvelles allergies alimentaires. Pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), mesurer l’évolution des allergies et identifier les nouveaux allergènes est primordial.
Gare à ses allergènes émergents

Grâce aux données récoltées par le Réseau d’Allergo Vigilance® (RAV), l’Anses a mis en lumière des allergènes émergents :

sarrasin
lait des petits ruminants (chèvre et brebis)
kiwi
pignon de pin
α-galactose (présent dans la viande de mammifère)
pois
lentilles

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.