Arrêt de la compagnie Joon (Détail)
Arrêt de la compagnie Joon (Détail)

Lancée il y a un an sous l’ère Janaillac, la compagnie destinée à diminuer les coûts des vols moyen-courrier d’Air France fait partie de la revue stratégique de son successeur, Ben Smith..

La nomination d’un nouveau PDG à la tête du groupe de transport aérien, en septembre dernier, a semble-t-il sonné le glas de Joon. A peine installé dans ses fonctions, Benjamin Smith s’est étonné de l’empilement des marques : Hop pour les liaisons de courte distance, Transavia pour les vols à bas prix, Air France et KLM comme compagnies premium et Joon, difficile à classer.

L’une de ses principales raisons d’être semble de pouvoir embaucher des hôtesses et stewards à un salaire inférieur de 15 à 20% à ceux pratiqués par Air France. Les pilotes, sont quant à eux au même tarif qu’au sein de la maison mère. Il s’agissait donc de baisser les rémunérations d’une partie des personnels, de manière à proposer des tarifs plus bas, sur des lignes où les compagnies low-cost ont conquis d’importantes parts de marché.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.