Attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande : au moins 49 morts
Attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande : au moins 49 morts

Attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande : au moins 49 morts.

Quatre arrestations. Il s’agit de trois hommes et une femme. Ils n’étaient inscrits sur aucun fichier de surveillance, selon la police. L’un d’eux, âgé d’une trentaine d’années, a été inculpé pour « meurtres ». Il comparaîtra samedi devant le tribunal de Christchurch. Le Premier ministre australien a annoncé qu’un individu était identifié comme étant un Australien, « terroriste d’extrême droite et violent ». Des engins explosifs ont également été retrouvés dans les véhicules des suspects. La police dit ne pas rechercher d’autres suspects.

Une ville en état de siège. La Nouvelle-Zélande relève à « élevé » son niveau d’alerte à la sécurité. En ce jour de prière, la police demande aux musulmans d’éviter les mosquées partout en Nouvelle-Zélande. La municipalité de Christchurch, une ville de 340 000 habitants, a ouvert une ligne téléphonique d’urgence pour les parents inquiets du sort de leurs enfants qui participaient à une marche contre le changement climatique non loin de là. Des bâtiments publics comme la bibliothèque centrale sont aussi fermés.

Un témoin a raconté au site Internet d’information Stuff.co.nz qu’il était en train d’y prier quand il a entendu des tirs. En prenant la fuite, il a vu sa femme morte devant l’édifice religieux. Un autre homme a dit avoir vu des enfants se faire abattre : « J’avais des corps partout sur moi. » Un témoin a expliqué à Radio New Zealand qu’il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, « avec du sang partout ».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.