Cimetière profané : qui sont les
Cimetière profané : qui sont les "Loups noirs alsaciens"? (détail)

À Quatzenheim, 96 tombes sur 245 ont été profanées dans la nuit de lundi à mardi. Le Président de la République Emmanuel Macron s’est rendu sur place à 14h30.

Parmi les tombes profanées au cimetière israëlite de Quatzenheim, village situé au nord-ouest de Strasbourg dans le Bas-Rhin, l’une a été recouverte d’un tag à la bombe bleue. On pouvait y lire « Elsassiches schwarzen wolfe », soit après traduction « Loups noirs alsaciens ». Une inscription qui, de l’avis de plusieurs personnes sur place mardi 19 février, a étonné.

Qui sont les « Loups noirs alsaciens » ?

Il s’agit d’un groupe autonomiste et terroriste alsacien, trois leaders et moins d’une dizaine de membres, actif à la fin des années 1970. Les « Loups noirs » ont notamment été les auteurs d’un incendie en 1976 du musée à l’ancien camp de concentration du Struthof (Bas-Rhin). Visant les symboles de la France en Alsace, ils ont détruit, par deux fois à l’explosif, une croix de Lorraine, symbolisant la résistance française, à Thann en 1981 (Haut-Rhin). La même année, les autonomistes, alors âgées de la cinquantaine, sont arrêtés. Ils seront jugés et condamnés à des peines de prison en 1982.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.