Crash du vol Ajaccio-Nice en 1968 : l'Élysée demande la levée du secret-défense
Crash du vol Ajaccio-Nice en 1968 : l'Élysée demande la levée du secret-défense

Emmanuel Macron souhaite la levée du secret-défense à propos du crash de la Caravelle Ajaccio-Nice, le 11 septembre 1968, a appris France Bleu Azur mardi 10 septembre, confirmant une information de Nice Matin.

Le chef de l’État a demandé à sa ministre de la Défense, Florence Parly, de saisir la commission de la défense nationale pour ouvrir la voie à la déclassification d’un certain nombre de documents classés secret-défense, en lien avec l’événement.

95 morts

Le 11 septembre 1968, le vol Air France Ajaccio-Nice s’abîmait au large d’Antibes, faisant 95 victimes, dont 13 enfants et 6 membres d’équipages. Après la catastrophe, l’enquête avait débouché sur un non-lieu, concluant à un incendie à bord lié au chauffe-eau des toilettes et les faits avaient été déclarés prescrits, avant que le dossier ne soit rouvert pour « soustraction et recel de preuves », en 2011, sur l’insistance des familles.

Des cérémonies d’hommage aux victimes de ce drame se tiennent mardi et mercredi à Nice et Ajaccio.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.