Destitution: Donald Trump choisit la guerre ouverte avec le Congrès
Destitution: Donald Trump choisit la guerre ouverte avec le Congrès

Dans un courrier adressé au Congrès, l’avocat de la Maison-Blanche refuse toute collaboration avec l’enquête ouverte en vue d’une procédure en destitution. Une décision qui pourrait constituer, en elle-même, une nouvelle raison de le destituer.

La présidence américaine a indiqué qu’elle ne coopérerait pas avec l’enquête selon elle « illégitime » menée par trois commissions de la Chambre des représentants, sauf si cette dernière organise un vote sur une éventuelle mise en accusation de Donald Trump. Cette annonce intervient après que le département d’Etat a interdit dans la journée à Gordon Sondland, ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, de témoigner dans le cadre de cette enquête parlementaire.

Une lettre de huit pages, signée par l’avocat de la Maison Blanche Pat Cipollone, a été adressée à la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, ainsi qu’aux présidents démocrates des trois commissions de la Chambre menant l’enquête (Renseignement, Surveillance, Affaires étrangères).

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.