Édouard Philippe choqué par les revendications des gilets jaunes
Édouard Philippe choqué par les revendications des gilets jaunes

Le Premier ministre a condamné la « mise en cause de symboles qui sont les symboles de la France »…

« Très tôt ce matin, des individus équipés et déterminés […] ont fait preuve d’une grande violence. Les forces de l’ordre ont fait l’objet d’attaques qu’elles ont qualifiées elles-mêmes d’une violence rarement atteinte. Nous avons procédé, à l’heure à laquelle je parle, à plus de 107 interpellations, ce qui est un nombre considérable » a affirmé le 1er ministre.

Edouard Philippe, qui avait annulé son déplacement au Conseil national de LREM pour se rendre à la préfecture de police, s’est dit choqué « par la mise en cause de symboles qui sont les symboles de la France, le fait que l’Arc de Triomphe ait été tagué, le fait qu’autour du tombeau du soldat inconnu, une manifestation violente puisse avoir lieu ».

La place de l’Etoile en haut des Champs-Elysées et l’Arc de Triomphe ont été noyés sous des nuages de lacrymogène, alors que des centaines de manifestants affrontaient les forces de l’ordre. Autour de la flamme du soldat inconnu, qui repose sous l’Arc de Triomphe, des manifestants casqués et encagoulés ont notamment entonné la Marseillaise, dans un climat extrêmement tendu.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.