Enquête pour bizutage à l'école d'infirmiers à Toulouse
Enquête pour bizutage à l'école d'infirmiers à Toulouse

La ministre Frédérique Vidal « soutient le CHU qui ouvre une enquête » pour bizutage à l’école d’infirmiers de Toulouse.

Quelque 250 étudiants en ont été victimes le jour de leur rentrée. La CGT et la direction de l’hôpital ont dénoncé cette opération « de grande ampleur ».

Dans ce cas précis, la CGT rapporte que 250 élèves de première année, futurs infirmiers, étaient réunis dans un amphithéâtre du campus lorsque des étudiants plus âgés sont entrés dans la salle. Ces derniers, une centaine environ, ont forcés les étudiants à chanter des chansons paillardes comprenant des propos dégradants pendant plus d’une heure. Les étudiants ont également été forcés de sortir et se sont fait aspergés avec des produits comme des oeufs, farine, vinaigre, cocan betadine affirme le syndicat.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.