Françoise Martres : «Mur des cons», le Syndicat de la magistrature condamné
Françoise Martres : «Mur des cons», le Syndicat de la magistrature condamné

Evolution du Covid-19 En France

confirmés
182,722
décès
28,530
guéri
65,879
Active
88,313
Last updated: 27 mai 2020 - 4 h 23 min (+02:00)

L’ancienne présidente du Syndicat de la magistrature Françoise Martres a été condamnée aujourd’hui à 500 euros d’amende avec sursis pour injure publique dans l’affaire du “Mur des cons” uniquement au préjudice d’un père de victime, Philippe Schmitt, mais relaxée s’agissant des hommes politiques qui la poursuivaient.

Les faits remontent à avril 2013. Une vidéo filmée discrètement par un journaliste dans les locaux du Syndicat de la magistrature (SM, classé à gauche) révèle que des dizaines de photos d’hommes politiques de droite, de magistrats, de journalistes et même de proches de victimes, sont accrochées sur un « Mur des cons ». L’affaire suscite immédiatement un tollé, écornant durablement l’image du syndicat.

Jugée en décembre 2018 pour injure publique, l’ancienne présidente du SM, Françoise Martres, a écopé jeudi 31 janvier 2019 d’une amende de 500 € avec sursis au préjudice d’un père de victime, Philippe Schmitt, dont la fille Anne-Lorraine avait été tuée en 2007 dans le RER D.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.