Françoise Martres : «Mur des cons», le Syndicat de la magistrature condamné
Françoise Martres : «Mur des cons», le Syndicat de la magistrature condamné

L’ancienne présidente du Syndicat de la magistrature Françoise Martres a été condamnée aujourd’hui à 500 euros d’amende avec sursis pour injure publique dans l’affaire du « Mur des cons » uniquement au préjudice d’un père de victime, Philippe Schmitt, mais relaxée s’agissant des hommes politiques qui la poursuivaient.

Les faits remontent à avril 2013. Une vidéo filmée discrètement par un journaliste dans les locaux du Syndicat de la magistrature (SM, classé à gauche) révèle que des dizaines de photos d’hommes politiques de droite, de magistrats, de journalistes et même de proches de victimes, sont accrochées sur un « Mur des cons ». L’affaire suscite immédiatement un tollé, écornant durablement l’image du syndicat.

Jugée en décembre 2018 pour injure publique, l’ancienne présidente du SM, Françoise Martres, a écopé jeudi 31 janvier 2019 d’une amende de 500 € avec sursis au préjudice d’un père de victime, Philippe Schmitt, dont la fille Anne-Lorraine avait été tuée en 2007 dans le RER D.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.