Hulot donne son feu vert pour l'huile de palme
Hulot donne son feu vert pour l'huile de palme

Feu vert à Total sur l’huile de palme : le triste renoncement de Hulot.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a autorisé mercredi 16 mai la reconversion de la raffinerie pétrolière de la Mède, dans les Bouches-du-Rhône. Elle deviendra une usine de production de biocarburant, à partir d’huiles végétales telle que l’huile de palme et d’huiles alimentaires usagées. Une alternative aux carburants fossiles émetteurs de CO2, mais aussi un facteur de déforestation.

« Je demande à Total de réduire au maximum l’utilisation d’huile de palme (…) et d’essayer (dans les années à venir) de réduire la part d’huile de palme et d’augmenter la part d’huiles usagées », a déclaré le ministre de la Transition écologique sur BFMTV/RMC. « Mais on ne peut pas avoir tout du jour au lendemain », reconnait-il.

« Je ne peux pas leur demander, alors qu’ils ont fait ces efforts et ces investissements (275 millions d’euros, NDLR), de renoncer », a noté Nicolas Hulot, indiquant que Total avait fait ces transformations à la demande du gouvernement précédent, alors que le secteur du raffinage a souffert de nombreuses fermetures de sites dans l’Hexagone.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.