La militante chinoise Ni Yulan arrêtée, torturée
La militante chinoise Ni Yulan arrêtée, torturée

Comme chaque année, Amnesty International organise une semaine de signatures de pétitions pour soutenir des personnes dont les droits humains sont bafoués dans le Monde, Parmi eux, l’ancienne avocate chinoise Ni Yulan.

« Je travaille pour les droits de l’Homme depuis plus de 20 ans. J’ai été arrêtée par la police en 2002 car j’ai aidé les personnes expulsées de leur logement à protéger leurs droits », explique Ni Yulan. Les conséquences furent alors dramatiques pour la militante.

J’ai été ligotée, torturée au point de devenir handicapée. Je ne peux plus me déplacer sans fauteuil roulant

Arrestation en avril 2011

Ni Yulan et son mari Dong Jiqin avaient été arrêtés en avril 2011, alors qu’une répression accrue s’abattait sur des dizaines de militants des droits de l’Homme, le régime communiste chinois craignant les risques de propagation du printemps arabe à la Chine.

Un an plus tard, la Chinoise avait été condamnée à deux ans et huit mois de prison, une sentence qui avait consterné les défenseurs des libertés. Son époux avait été condamné à deux ans de réclusion.

 

 

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.