La réponse de Paris à Donald Trump sur les
La réponse de Paris à Donald Trump sur les "gilets jaunes"

La mise en garde de Jean-Yves Le Drian à Donald Trump : il ne faut ne pas se mêler des affaires françaises.

Depuis un mois et les accusations de Donald Trump sur la création d’une armée européenne, les relations entre Paris et Washington se sont rafraîchies. Et les commentaires sur Twitter du président américain sur la crise des Gilets jaunes ne vont pas arranger les rapports du président américain avec Emmanuel Macron. Samedi encore, Donald Trump a pris en exemple les violences lors de la quatrième grande journée de mobilisation des Gilets jaunes pour démontrer que l’accord de Paris sur le climat n’était pas viable.

Réaction, dimanche, du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans Le Grand juryRTL-Le Figaro : « Je dis à Donald Trump et le président de la République [Emmanuel Macron] le lui a dit aussi : nous ne prenons pas partie dans les débats américains, laissez-nous vivre notre vie de nation. »

La veille, le président américain avait jugé « très triste » la situation en France. « Peut-être le moment est-il venu de mettre fin au ridicule et très cher accord de Paris et de rendre l’argent au peuple grâce à des baisses d’impôts », avait-il écrit sur Twitter.

1 COMMENT

  1. Il serait bon que les autres chefs d’Etat se mobilisent pour demander au gouvernement français de ne pas utiliser les CRS contre les Français notamment dans leur droit de manifester. Et dénoncer la disproportion entre les moyens déployés par l’Etat contre les manifestants désarmés. Pour l’instant seul Trump et Erdogan ont réagi !

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.