Le bilan des violences du 1er décembre à Paris des gilets jaunes
Le bilan des violences du 1er décembre à Paris des gilets jaunes

De véritables scènes de guérilla urbaines ont secoué la capitale samedi en marge de la mobilisation des gilets jaunes.

Le bilan des violents affrontements de la journée samedi, en marge de la mobilisation des gilets jaunes, est très lourd. Sur le plan humain d’abord : 133 personnes ont été blessées dont 23 parmi les forces de l’ordre a indiqué dimanche la préfecture de police.

l’Unsa Police «exhorte le ministre de l’Intérieur à interdire toute manifestation à Paris» le 8 décembre prochain.

«Les tergiversations doivent s’arrêter», estime le syndicat dans un communiqué, alors que «Paris a été une nouvelle fois le terrain de jeu d’une horde de casseurs revêtus de gilets jaunes ce samedi 1er décembre 2018».

L’Unsa rappelle que la journée d’hier était «le quatrième weekend d’emploi pour les forces de l’ordre» à Paris et de nombreux autres points du territoire, dont l’île de la Réunion. «Les policiers ne sont pas des robots, les rythmes physiologiques doivent être respectés», ajoute le syndicat pour qui «l’administration met les policiers en danger».

«Le gouvernement n’a pas le droit à un troisième samedi noir» prévient le président du Sénat Gérard Larcher, après la journée de samedi où l’État de droit a été «bafoué» et « la République malmenée ».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.