Le cardinal Barbarin reconnu coupable de non-dénonciation d’agressions sexuelles.

Le cardinal Barbarin, symbole en France de la crise de l’Église face à la pédophilie, a été reconnu jeudi coupable de non-dénonciation d’agressions pédophiles d’un prêtre de son diocèse, la justice le condamnant à six mois de prison avec sursis.

En l’absence du cardinal, la présidente du tribunal correctionnel de Lyon (centre-est), Brigitte Vernay, l’a « déclaré coupable de non-dénonciation de mauvais traitements » envers un mineur entre 2014 et 2015.

Mgr Barbarin, l’une des principales figures de l’Eglise catholique française, devient ainsi le troisième évêque condamné en France pour des faits similaires, après deux autres cas en 2001 et en 2018.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.