Les réseaux sociaux dopés par les gilets jaunes (détail)
Les réseaux sociaux dopés par les gilets jaunes (détail)

La dernière mobilisation s’était déroulé dans un calme relatif. Ce samedi, malgré le contexte et l’émotion liée à Notre-Dame, l’acte 23 des gilets jaunes pourrait être particulièrement violent, avec un regain d’activités de black blocs.

Selon Christophe Castaner, l’objectif de ces manifestants violents est de «reproduire le 16 mars», qui fut marqué par des scènes de casse et de pillage de commerces, en particulier sur l’avenue des Champs-Elysées, à Paris. «Les casseurs seront à nouveau au rendez-vous : Toulouse, Montpellier, Bordeaux et tout particulièrement à Paris», a-t-il dit. Plus de 60.000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans toute la France

Les manifestations seront interdites aux abords de Notre-Dame de Paris «pour des raisons de sécurité» après l’incendie de la cathédrale, a annoncé jeudi la préfecture de police. L’interdiction sera en vigueur toute la journée de samedi, dans un périmètre qui comprend essentiellement l’île de la Cité, sur laquelle se trouve la cathédrale, et ses abords immédiats sur la rive gauche de Paris, a expliqué la préfecture dans un communiqué. Le préfet de police Didier Lallement a, lui, affirmé que les projets de rassemblement de «gilets jaunes» aux abords de Notre-Dame relevaient de la «pure provocation».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.