Lidl condamné après le suicide d'un salarié
Lidl condamné après le suicide d'un salarié

Lidl condamné pour faute inexcusable après le suicide d’un de ses salariés.

Le 29 mai 2015, un salarié de Lidl à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône, s’est suicidé à 33 ans sur son lieu de travail. Ce mercredi, après trois années de procédures, la responsabilité de l’entreprise a été reconnue sur le plan civil. C’est en s’appuyant sur les témoignages de ses collègues, sur un rapport de l’Inspection du travail mais également sur le manque d’argumentation de Lidl qui, selon La Marseillaise , n’a pas répondu aux questions posées à l’audience, que le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Marseille a condamné la société allemande à verser 90.000 euros à la veuve, aux enfants et à la mère de Yannick Sansonetti.

Il est en effet reproché à Lidl de ne pas avoir agi alors même qu’elle avait alerté par l’Inspection du travail des «risques psychosociaux» que courait le salarié. La direction de Lidl, qui a deux mois pour faire appel, «a pris acte de la décision du TASS».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.