Meurtre de Mireille Knoll : le mobile antisémite remis en question (Détails)
Meurtre de Mireille Knoll : le mobile antisémite remis en question (Détails)

Meurtre de Mireille Knoll: le mobile antisémite de nouveau en question.

Deux mois après le meurtre de Mireille Knoll, cette octogénaire juive retrouvée poignardée et brûlée dans son appartement du 11e arrondissement de Paris, la piste antisémite semble de moins en moins évidente, nous apprend ce mardi 22 mai « le Parisien ».

Lorsqu’il a été interrogé par la juge d’instruction le 13 avril, Alex C., 22 ans, co-suspecté du meurtre, a retiré ce qu’il avait dit lors de sa garde à vue. Des déclarations à partir desquelles la justice avait retenu le caractère antisémite comme circonstance aggravante.

Yacine M. n’aurait pas reproché à Mirelle Knoll « les moyens financiers et la bonne situation des juifs », comme Alex C. l’avait dit aux policiers. D’après ses nouvelles déclarations, auxquelles « le Parisien » a eu accès, « ils ont juste parlé de la guerre de 39-45 avec l’extermination des juifs et de la guerre d’Algérie ». Et Alex C. de justifier son revirement : «  »J’ai cru entendre parler de certaines conversations, qu’en fait, je n’ai pas entendues. J’étais sous le choc. » »

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.