Nicolas Sarkozy en garde à vue : l'ex-président interrogé par la police
Nicolas Sarkozy en garde à vue : l'ex-président interrogé par la police

Nicolas Sarkozy placé en garde à vue concernant les soupçons de financement libyen pour sa campagne de 2007.

Selon Le Monde, Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue ce lundi matin dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre. Il y était convoqué dans le cadre de l’enquête sur le possible financement par la Libye de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007. L’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux est également entendu ce mardi dans cette enquête, mais lui dans le cadre d’une audition libre.

Une information judiciaire avait été ouverte à ce sujet en 2013. Plusieurs juges d’instruction du pôle financier, dont Serge Tournaire, qui avait renvoyé l’ex-chef de l’État devant la justice dans l’affaire Bygmalion, sont en charge du dossier. Nicolas Sarkozy peut rester en garde à vue 48 heures au maximum.

Des soupçons pèsent en effet sur lui depuis plusieurs années. En novembre 2014, Mediapart affirmait que l’ancien président de la République aurait reçu de l’argent du régime de Mouammar Kadhafi pour financer sa campagne présidentielle de 2007. On parlait à l’époque de 50 millions d’euros.

L’affaire avait pris une autre tournure en novembre 2016, lorsqu’en pleine primaire des Républicains, l’intermédiaire Ziad Takieddine avait révélé avoir participé aux échanges entre la Libye et la campagne de l’ex-Président.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.