Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, regrette la CLCV
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, regrette la CLCV

Les poissons panés contiennent trop d’additifs, d’arômes et de sucres ajoutés, tandis que l’information sur l’étiquetage reste encore incomplète et la quantité de poisson parfois insuffisante, a dénoncé l’association de consommateurs CLCV dans une étude publiée jeudi.

La CLCV a analysé 42 produits panés à base de poisson (panés classiques, panés façon meunière, croquettes, nuggets, « fish and chips ») provenant de marques de distributeurs et de marques nationales, aussi bien en rayon frais que surgelé. « Nous avons notamment observé des différences de quantité de poisson entre les produits, une qualité nutritionnelle inégale ainsi que la présence de trop nombreux additifs et arômes », a résumé l’association de consommateurs.

Ainsi, 52 % des produits de l’échantillon contiennent des additifs comme des amidons modifiés (maïs, blé, etc.), des régulateurs d’acidité, des conservateurs ou encore des antioxydants. Aussi, 38 % des produits sont composés de sucres ajoutés (sucre, dextrose, maltodextrine), tandis que 21 % des poissons panés qui font l’objet de l’étude contiennent des arômes. « Ce sont surtout les produits qui mettent en avant le côté aromatique du plat : les filets façon meunière, les croquettes aux fines herbes », relève l’étude.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.