Policiers à motos agressés: une enquête pour « violences volontaires » ouverte
Policiers à motos agressés: une enquête pour « violences volontaires » ouverte

Trois motards de la police nationale ont subi une violente charge des Gilets jaunes, l’un d’eux a sorti son arme pour tenir à distance les assaillants.

Samedi 22 décembre, vers 17 heures 30, une manifestation sauvage de «gilets jaunes» descend l’avenue des Champs-Elysées, après une journée de déambulation dans les rues parisiennes. À l’angle de l’avenue Georges-V, quatre policiers à moto forment une ligne et lancent, à tour de rôle, des grenades en direction de la foule. Plusieurs manifestants s’avancent alors vers eux. En quelques instants, le rapport de force semble s’inverser.

Des objets volent en direction des policiers. L’un des agents esquive de justesse un coup au visage, sa moto tombe à terre. Un autre réplique avec un coup pied. Au même moment un autre agent, en train de faire demi-tour, revient en soutien de ses deux collègues, sort son arme de poing et tient en joue des manifestants. Pendant quelques secondes, le spectre d’un mort lors d’une manifestation plane.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.