Profil de la tireuse de YouTube, un cas rarissime aux motifs communs
Profil de la tireuse de YouTube, un cas rarissime aux motifs communs

Fusillade au siège de YouTube en Californie, la tireuse s’est suicidée.

Mardi, une femme a ouvert le feu dans les locaux du siège de Youtube, à San Bruno (Californie), semant la panique parmi les salariés. Elle a blessé par balles trois personnes – dont une très grièvement – avant de se suicider avec son arme, un pistolet calibre 9 mm enregistré à son nom.

Nasim Najafi Aghdam menait une vie numérique active. La trentenaire possédait un site Internet personnel, gérait plusieurs chaînes YouTube – supprimées mardi soir par Google – ainsi que des comptes sur Instagram et Dailymotion. Elle publiait en anglais, en farsi et en turc. Elle défendait la cause vegan et dénonçait la maltraitance animale, en publiant parfois des vidéos violentes montrant des actes de cruauté envers des animaux. Elle réalisait aussi des vidéos de fitness, chantait et récitait des poèmes. Ses dernières publications laissaient entrevoir une frustration croissante à l’encontre de la plateforme.

Selon le journal Mercury News, le père de la tireuse, Ismail Aghdam, avait récemment signalé la disparition de sa fille dans le sud de la Californie, prévenant la police qu’elle pourrait s’en prendre à YouTube, car elle « haïssait » la société.

Ce signalement avait été fait le 2 avril, a précisé le chef Barberini. Mais, tôt mardi, Nasim Najafi Aghdam a été retirée du fichier des personnes disparues, après avoir été vue en train de dormir dans sa voiture par la police de Mountain View, une ville au sud de San Francisco.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.