Slobodan Praljak se suicide dans la salle d'audience
Slobodan Praljak se suicide dans la salle d'audience

Slobodan Praljak, prévenu au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, est décédé après avoir bu une substance inconnue dans la salle d’audience.

Le dernier procès du tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye, qui jugeait six anciens responsables croates de Bosnie-Herzégovine accusés de participation dans une “entreprise criminelle commune”, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, a été marqué par un scandale inouï. L’un des accusés, Slobodan Praljak, s’est suicidé en pleine audience, ce 29 novembre, en avalant du poison. L’ancien général du HVO (le Conseil croate de défense, qui rassemblait les forces croates pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine de 1992-1995) est décédé à l’hôpital de la Haye, peu de temps après.

Slobodan Praljak, qui est âgé de 72 ans, a bu une gorgée dans une flasque alors que le magistrat lisait le verdict. « Mon client a pris du poison ce matin », a déclaré l’avocate de la défense, Natasa Faveau-Ivanovic.

Juste après avoir bu, Slobodan Praljak a pu déclarer au TPIY : « Je ne suis pas un criminel de guerre, je m’oppose à cette condamnation ». Une ambulance est arrivée peu après devant le siège du TPIY, a constaté le journaliste.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.