Un Prénom breton refusé par l'état-civil
Un Prénom breton refusé par l'état-civil

Après Fañch, le prénom breton Derc’hen à son tour refusé par l’état-civil.

L’état-civil de la ville de Rennes (Ille-et-Vilaine) a été dans l’obligation de refuser la demande d’un couple qui souhaitait prénommer son fils Derc’hen, né le 21 août 2017. « L’officier d’état-civil a constaté une orthographe non-conforme », justifie la mairie de Rennes dans un communiqué, publié mardi 23 janvier 2018. Il a donc interrogé le parquet « sur la conduite à tenir », qui a répondu le 25 août 2017 et a refusé d' »enregistrer le prénom Derc’hen ».

La circulaire de 2014 relative à l’état civil interdit les apostrophes dans les prénoms, ainsi que l’a rappelé le procureur à la mairie, selon cette dernière.

Les parents se sont donc finalement résolus à inscrire leur enfant sous l’orthographe Derchen, sans apostrophe. Or, le c’h en breton a une prononciation proche de la jota espagnole, sans rapport avec la prononciation de son orthographe francisée.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.