Une Américaine comprend qu'elle fait un AVC grâce à un selfie
Une Américaine comprend qu'elle fait un AVC grâce à un selfie

Une Américaine comprend qu’elle fait un AVC grâce à un selfie.

Une femme de 63 ans s’est sauvée d’un accident vasculaire cérébral (AVC) simplement en prenant un selfie. En effet, si on entend souvent parler d’accident à cause de selfies, cette histoire va vous montrer que parfois, ils peuvent s’avérer utiles.

Juanita Branch était en train de réaliser des selfies pour changer sa photo de profil Facebook quand elle a observé que quelque chose clochait. Sur l’une des photos, une partie de son visage s’affaissait. Or l’engourdissement, la paralysie ou l’affaissement d’une partie du visage est un symptôme possible de l’accident vasculaire cérébral (AVC).

L’Américaine connaissait ces signes de l’AVC. Elle a donc eu le réflexe de prévenir immédiatement les secours ce qui lui a permis d’être prise en charge rapidement et hospitalisée. A son arrivée à l’établissement, la patiente présentait un trouble de l’équilibre et avait du mal à s’exprimer.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.