Une étude sur le viagra interrompue après la mort de Onze bébés
Une étude sur le viagra interrompue après la mort de Onze bébés

Onze bébés morts au cours d’une étude sur le Viagra.

Les chercheurs néerlandais menaient une étude depuis 2015 dans dix hôpitaux aux Pays-Bas. Elle visait à favoriser l’afflux sanguin dans le placenta et stimuler la croissance du foetus, quand ce dernier connaît des problèmes de développement. Les chances de survie des bébés nés après ce type de complications in utero « est faible et il n’y a pas d’autre traitement », justifiait Amsterdam UMC, qui conduisait les recherches.

Au moment de l’arrêt des essais, lundi 23 juillet, 93 femmes s’étaient vues prescrire la « petite pilule bleue » pendant leur grossesse et 90 autres un placebo. Aucune complication due à la prise du médicament n’avait été relevée. En revanche, 19 bébés confrontés in utero au viagra sont morts. 11 d’entre eux ont probablement été victimes d’une hypertension pulmonaire, qui pourrait être liée au médicament.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.