Vente aux enchères d'un mégot de Johnny
Vente aux enchères d'un mégot de Johnny

Un mégot de gitanes à 319 euros? C’était la vente aux enchères des objets de Johnny Hallyday.

Une centaine de pièces en rapport avec Johnny Hallyday étaient mises en vente sur quelque 350 lots par la maison Coutau-Bégarie à Drouot, au lendemain de la sortie de l’album posthume du rockeur Mon pays c’est l’amour.

Une trentaine venait de la collection personnelle d’Adeline Blondieau, troisième épouse de Johnny Hallyday, un moyen pour elle de « tourner la page », écrit-elle en introduction du catalogue de la vente.

Les mégots de cigarette des stars vont-ils bientôt s’arracher de la même manière ? On peut se poser la question quand on voit comment les prix d’un bout de papier et de nicotine peuvent s’envoler.

Le mégot avait été « abandonné » sur un trottoir en 1996. Conservé pendant plus de 20 ans, il a trouvé un nouveau propriétaire. L’heureux élu dont l’identité ne nous a pas été dévoilée, s’est confié au micro de nos confrères de RTL info. « C’est un mégot de cigarette de Johnny qui, en sortant de son restaurant le « Balzac » en 1996, l’a jeté sur le trottoir. Il a été récupéré par un fan qui l’a gardé plus de 25 ans. Là, je viens de l’acquérir. C’est un grand plaisir. Je l’ai acheté à 250 euros. Ce n’est pas cher, mais pour vous ça peut faire cher pour un simple mégot, mais pour moi, c’est un souvenir. Ça n’a pas de prix. C’est inoubliable ».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.