Action : terroriste déjouée le 17 novembre révèle Le Parisien
Action : terroriste déjouée le 17 novembre révèle Le Parisien

Action : terroriste déjouée le 17 novembre révèle Le Parisien.

Quatre hommes soupçonnés de préparer une attaque terroriste sur le sol national samedi dernier ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », selon les informations du Parisien, confirmées par Europe 1.

Les enquêteurs de la Sous-Direction antiterroriste (SDAT) sont intervenus ce mardi 13 novembre à Saint-Étienne après avoir intercepté un SMS. « Ça va saigner le 17 novembre », avait écrit l’un des terroristes présumés à sa fiancée. Selon la police, un petit groupe entendait profiter du désordre créé par les « gilets jaunes » et la mobilisation policière de samedi pour frapper sur le sol français. La cible exacte des terroristes n’est à ce stade pas connue.

Deux frères, tous deux radicalisés et âgés de 23 et 25 ans, font partie des inculpés, de même qu’un autre homme de 52 ans. Deux autres individus ont été extraits de prison et ont été placés en garde à vue. L’un d’eux est le chef du groupe. Agé de 25 ans, cet homme originaire de la région de Lyon avait été mis en examen il y a un an et demi dans un autre affaire de terrorisme. Il communiquait avec les autres suspects depuis la prison avec un téléphone portable.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.