Bulgarie - Meurtre d'une journaliste: suspect trahi par son ADN
Bulgarie - Meurtre d'une journaliste: suspect trahi par son ADN

Bulgarie – Un suspect arrêté en Allemagne pour le meurtre de la journaliste bulgare avait laissé son ADN sur la scène du crime.

Selon la chaîne TVN, il ne connaissait pas la journaliste. Il s’agit de la deuxième arrestation dans le cadre de cette affaire. Mardi, un autre homme avait été interpellé par les autorités.

Viktoria Marinova, 30 ans, présentatrice sur TVN, une chaîne locale, est morte après avoir été frappée, étranglée et violée. Son corps a été découvert samedi sur une allée au bord du Danube. Les enquêteurs tentent de déterminer le mobile de l’homicide sans exclure qu’il puisse être lié à la profession de la victime qui s’était récemment intéressée à des allégations de corruption impliquant hommes d’affaires et élus.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.