Enquête dépendance à l'alcool : aucun milieu n'est épargné
Enquête dépendance à l'alcool : aucun milieu n'est épargné

Dépendance à l’alcool : l’enquête choc sur la consommation des Français.

Près de 23% des hommes travaillant dans des professions intermédiaires (enseignants, infirmiers, techniciens…), et 8,6% des femmes, sont par exemple concernés.

Autre cliché battu en brèche : chez les femmes, ce sont les cadres qui présentent le plus haut pourcentage de consommation à risque d’alcool (11,7 %), bien devant les ouvrières et les artisans (8,6 %).

«Tout le monde est touché […] pour le dire de manière un peu triviale», résume Guillaume Airagnes, psychiatre addictologue à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris et doctorant à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Ces résultats sont tirés de la Cohorte Constances, une vaste enquête de santé publique française, lancée en 2013, et qui suit 200.000 volontaires. Ils ont été rendus public dans le cadre de la 3e journée nationale de prévention des conduites addictives au travail.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.