Enquête incendie Notre-Dame de Paris : des ouvriers ont enfreint l'interdiction de fumer
Enquête incendie Notre-Dame de Paris : des ouvriers ont enfreint l'interdiction de fumer

Des ouvriers ont fumé sur l’échafaudage malgré l’interdit, leur employeur « exclut » tout lien avec l’incendie.

L’entreprise lorraine qui montait l’échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame de Paris a reconnu et « regretté » ce mercredi que certains de ses ouvriers se soient « affranchis » d’une interdiction de fumer sur ce chantier mais a « exclu » tout lien avec l’incendie de la cathédrale.

« Effectivement, il y a des compagnons qui de temps en temps se sont affranchis de cette interdiction et on le regrette », a déclaré le porte-parole de l’entreprise Le Bras Frères, Marc Eskenazi, assurant toutefois qu’ »en aucun cas, un mégot mal éteint peut être à l’origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris ».

Ces « compagnons ont reconnu devant les policiers qu’effectivement, il leur arrivait de fumer », a-t-il précisé.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.