Ex-esclave de l’EI, croise son bourreau (Détail)
Ex-esclave de l’EI, croise son bourreau (Détail)

Ex-esclave de l’EI, elle dit avoir revu son bourreau en Allemagne.

Ashwaq Haji, affirme avoir rencontré en février son bourreau dans un supermarché allemand. Traumatisée, cette Irakienne est retournée dans son pays qu’elle avait pourtant fui après s’être échappée de la maison du jihadiste qui l’avait réduite à l’état d’esclave sexuelle.

Des milliers de femmes de la minorité yazidie d’Irak ont été enlevées, tuées ou utilisées comme esclaves sexuelles par le groupe Etat islamique (EI) quand il s’est emparé d’un tiers du pays à l’été 2014, notamment du foyer historique des Yazidis sur les monts Sinjar (nord-ouest).

Enlevée le 3 août 2014, Ashwaq Haji est parvenue le 22 octobre de la même année à s’enfuir de la maison d’un jihadiste irakien qui se faisait appeler Abou Houmam.

Cet homme l’avait achetée « pour cent dollars », raconte-t-elle à l’AFP, lors d’une visite au sanctuaire yazidi de Lalich, à une soixantaine de km de la ville de Mossoul, dans le nord de l’Irak.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.