Invasion d'ours polaires dans un village russe (détail)
Invasion d'ours polaires dans un village russe (détail)

L’archipel de Nouvelle-Zemble (nord-est de la Russie) est confronté à une invasion d’ours polaires affectés par le réchauffement climatique.

L’invasion d’ours polaires dans le district urbain de l’archipel russe de Nouvelle-Zemble est expliquée par le WWF. Le changement climatique, la réduction de la superficie de la banquise et le comportement des humains peu soucieux de leurs déchets en sont les causes, a annoncé à Sputnik Mikhail Stichov, coordinateur des projets de biodiversité en Arctique du Fonds mondial pour la nature (WWF).

«Tout le monde savait que cela pourrait se produire. Actuellement, les ours polaires sont de plus en plus présents sur les côtes à cause de l’absence de banquise pendant de longues périodes. Ils descendent sur les côtes attirés par les habitations humaines, surtout si leur système de collecte des ordures n’est pas bien géré», a expliqué M.Stichov.

«Il est assez coûteux et compliqué d’endormir puis d’éloigner les animaux. Il faut les emmener loin de la commune parce que les ours peuvent parcourir rapidement une distance de 20-30 kilomètres pour revenir là où il avait déjà trouvé de la nourriture. C’est pourquoi il faut les emmener par avion pour les transporter à l’autre bout de l’île. Il est difficilement envisageable de transporter une cinquantaine d’ours polaires. On peut essayer avec le groupe des animaux les plus déterminés. Nous avons les équipements et les moyens pour le faire», a indiqué le spécialiste.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.