Meurtre d’Alexia Daval: une autopsie pour répondre aux questions
Meurtre d’Alexia Daval: une autopsie pour répondre aux questions

Si l’autopsie du corps d’Alexia Daval « n’a pas permis d’établir les causes précises de la mort de la jeune femme », la procureure de Besançon a également précisé que son décès était « probablement du à une asphyxie », et non à un étranglement comme évoqué par une source proche du dossier.

La famille d’Alexia Daval s’exprimera à 18h à la mairie de Gray a indiqué jeudi à l’AFP sa soeur, Stéphanie Gay.

« Nous ferons une déclaration, mais ne répondrons à aucune question », a-t-elle précisé. L’autopsie du cadavre pratiquée jeudi à l’institut médico-légal de Besançon devrait permettre de déterminer l’heure et les causes de la mort – coups, strangulation, traumatisme, empoisonnement, blessures par balle ou par arme blanche – de la jeune femme.

L’importance de la combustion du corps risque de compliquer la tâche du médecin légiste. Il cherchera également à vérifier la présence ou non d’éventuelles marques d’agressions sexuelles, ainsi que d’éventuelles lésions de défense.

Les différents prélèvements, sous les ongles de la victime par exemple, si l’état du corps le permet, pourraient révéler l’ADN du ou des meurtriers. Ils devraient également aider les enquêteurs à comprendre avec quel produit le corps a été brûlé.

Autant d’indices pour permettre aux gendarmes de reconstituer le macabre scénario de la mort d’Alexia Daval. Les résultats de l’autopsie seront cruciaux pour la suite de l’information judiciaire ouverte pour « assassinat ».

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.