Propos racistes de Stimac sur les joueurs français
Propos racistes de Stimac sur les joueurs français

Invité par la Fédération croate, comme tous les demi-finalistes de 1998, pour assister à la finale du Mondial au stade Loujniki de Moscou, l’ancien joueur de la Croatie Igor Stimac s’est fendu de propos qui écorchent sérieusement les oreilles:

« Nous affrontons la République de France et le continent africain, estime l’ex-défenseur et sélectionneur des Vatreni (2012-2013) dans une interview à l’agence Anadolu. Donc ce sont les 11 meilleurs, les plus talentueux, parmi un milliard de personnes, et de l’autre côté, nous sommes quatre millions…Ce ne sera pas facile, mais nous devons tous être derrière l’équipe et l’aider. »

Stimac a posté un message mettant en doute le côté français d’une partie de l’effectif de Didier Deschamps. « Quelqu’un sait contre qui on joue en finale exactement ? Kimpembé (Congo), Dembélé (Mauritanie), Sidibé (Mali), Umtiti (Cameroun), Pogba (Guinée), Tolisso (Togo), Matuidi (Angola), Kanté (Mali), Nzonzi (Congo), Mbappé (Cameroun), Mendy (Sénégal), Mandanda (Congo), Fékir (Algérie)… Respect ! », a écrit l’ancien joueur de West Ham.

1 COMMENT

  1. Laissons aux imbéciles la responsabilité de leurs propos. STIMAC fait partie de ces minorités qui cherchent toujours à salir, à dénigrer, à nier des évidences. La France a mission d’accueillir les migrants et de nombreux ressortissants des pays de l’Est sont venus en France et ont obtenu la nationalité pour eux leurs descendants. Notre équipe de France reflète cette diversité des origines qui a permis à des étrangers de trouver chez nous une nation, un avenir, une liberté qu’ils n’auraient pas dans leur pays d’origine. Et même les condamnés de droit commun ou des politiques pouvaient en France comme en Espagne, un accueil un nouveau départ dans la légion étrangère ou la bandera. STIMAC tu es plutôt à plaindre qu’à blâmer car la stupidité est inné chez certains dont tu fais partie.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.