Affaire Estelle Mouzin : une marche silencieuse, 18 ans après la disparition (détail)
Affaire Estelle Mouzin : une marche silencieuse, 18 ans après la disparition (détail)

Une marche est organisée à Guermantes en Seine et Marne samedi après-midi, 18 ans après l’enlèvement d’Estelle Mouzin. Les circonstances sont particulières puisque le tueur en série Michel Fourniret a reconnu les faits en mars dernier.

Depuis sa création, l’association se bat pour retrouver le corps de l’enfant disparue et porte des revendications : elle « interpelle les pouvoirs publics sur des dysfonctionnements inacceptables » du traitement de la disparition d’enfants en France et réclame notamment la création « d’un seul corps unique de juges spécialisés dans les dossiers de disparitions d’enfants ».

Si l’association salue l’action de Sabine Kheris, la juge en charge de l’instruction depuis juillet 2019, elle souligne qu’il s’agit du 8e juge : « Que de temps perdu ! ». A l’instar du père d’Estelle, Eric Mouzin qui a longtemps dénoncé les « errements dans l’instruction du dossier » .

Eric Mouzin continue encore et toujours de batailler pour rétablir la vérité sur ce qui est arrivé à Estelle Mouzin, sa fille. “J’ai demandé si la juge pouvait préciser ce qu’elle comptait faire dans les semaines à venir. Aujourd’hui je suis dans l’attente des décisions qu’elle compte prendre à la suite des dernières fouilles du mois de décembre”. Mais Eric Mouzin préfère être réaliste et ne pas se projeter au sujet de l’avancée de l’enquête. “Si les résultats ne viennent pas, la déception sera d’autant plus grande” a-t-il déclaré avant de poursuivre : “Ce qui est à peu près certain aujourd’hui est qu’Estelle a été enlevée et assassinée par Michel Fourniret. C’est sûr qu’il s’est débarrassé du corps d’Estelle. On ne sait pas comment”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici