Affaire Grégory: Jacqueline Jacob serait le principal corbeau (détail)
Affaire Grégory: Jacqueline Jacob serait le principal corbeau (détail)

Selon une information de 20 minutes, un rapport d’expertise assure qu’il y a une “forte probabilité” que Jacqueline Jacob soit l’autrice de la lettre de revendication du meurtre du petit Grégory. Jacqueline Jacob est la grande-tante du petit garçon qui a été tué le 16 octobre 1984 sur les rives de la Vologne, dans les Vosges.

Comme soupçonné depuis de nombreuses d’années, le corbeau ne serait cependant pas un seul individu. « Selon les règles stylométriques », les 24 lettres confiées aux experts sont l’œuvre de 5 auteurs différents. Ainsi, la piste privilégiée par les enquêteurs concernant le meurtre du petit Grégory porte désormais sur plusieurs complices.

Mais, parmi les cinq plumes du corbeau, « un style hautement similaire » à celui de Jacqueline Jacob est particulièrement visible, selon les experts. Selon eux, elle est à l’origine d’au moins 7 des 24 lettres, dont la lettre revendiquant le meurtre sur laquelle on pouvait lire : « J’espère que tu mourras de chagrin, le chef. Ce n’est pas l’argent qui pourra te redonner ton fils. Voilà ma vengeance. Pauvre con », y était-il écrit.

« Les précédents rapports en graphologie ont proposé des conclusions totalement différentes, conteste l’avocate de Jacqueline Jacob, interrogée par 20 Minutes. Si on veut opposer les charlataneries, on peut le faire, mais cela ne va pas nous approcher de la vérité. Je n’ai pas accès à ce rapport, mais, si on a effectivement comparé les lettres du corbeau avec une pauvre carte postale d’une quinzaine de mots, c’est encore plus de la foutaise que ce que je pensais ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici