Alexandre Djouhri : l'incroyable cavale du mystérieux intermédiaire
Alexandre Djouhri : l'incroyable cavale du mystérieux intermédiaire

L’homme d’affaires Alexandre Djouhri a été arrêté à Londres dimanche 7 janvier dans le cadre d’un mandat d’arrêt international émis par les juges français. Cet intermédiaire de nationalité française avait toujours refusé de répondre aux convocations de la justice, notamment pour être interrogé sur le dossier du financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Cet intermédiaire financier, familier des réseaux de la droite française et des affaires politico-judiciaires, a été arrêté à l’aéroport d’Heathrow en vertu d’un mandat d’arrêt pour “fraude” et “blanchiment d’argent”, a indiqué lundi la police londonienne dans un communiqué, confirmant une information de L’Obs.

Les magistrats pensent aussi qu’Alexandre Djouhri a aidé Bachir Saleh à quitter la France au printemps 2012, alors qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt dans son pays. Une exfiltration qui lui a permis de rejoindre ensuite l’Afrique du Sud. Longtemps réputé proche des réseaux chiraquiens, et notamment de l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin, Alexandre Djouhri s’était considérablement rapproché de Nicolas Sarkozy.

Dans une série de conversations interceptées par les enquêteurs, l’homme d’affaires avait promis notamment de faire parvenir aux juges d’instruction une lettre, dans laquelle Bachir Saleh démentirait un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy. Le 21 mars 2014, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Michel Gaudin, s’enquerrait, “à la demande du président” de la démarche, dont on ignore si elle a abouti.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici