Arnaud Beltrame «victime de son héroïsme» : une plaque commémorative indigne (détail)
Arnaud Beltrame «victime de son héroïsme» : une plaque commémorative indigne (détail)

Plusieurs personnalités se sont émues de la formule écrite sur une plaque rendant hommage au gendarme et le désignant comme «victime de son héroïsme». Un texte qui a pourtant été approuvé par la famille.

“Suggérer qu’Arnaud Beltrame aurait été victime de lui-même est révoltant. C’est le fondamentalisme islamiste qui l’a assassiné”, a écrit, lundi 12 octobre sur Twitter, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen. Elle a ajouté que la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, “s’honorerait à faire modifier cette phrase qui choque nombre de Français”.

Une formulation “malheureuse”

Aurore Bergé, présidente déléguée du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, a elle aussi exprimé son émotion sur Twitter : “Comment peut-on nier à ce point la barbarie et le terrorisme islamiste qui sont les seuls responsables de son assassinat ? S’il est mort en héros, il n’est en rien victime de son héroïsme”.

En réponse aux critiques, la mairie de Paris a indiqué que la famille d’Arnaud Beltrame avait validé la plaque commémorative : “Si la formulation ne convenait pas aujourd’hui à la famille, elle serait naturellement modifiée”, a-t-elle toutefois précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici