Brexit :
Brexit : "La Grande-Bretagne apparaît comme la gagnante de cet accord" (détail)

À Londres, après l’accord sur les relations post-Brexit entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson s’est voulu triomphant.

Un accord sur le Brexit a été trouvé, mais doit encore être validé dans chaque pays. Dans l’Hexagone, environ 120 000 entreprises, qui font affaire avec le Royaume-Uni, en sortent gagnants. Elles vont pouvoir continuer à exporter sans payer de taxe supplémentaire. C’est une bonne nouvelle, notamment pour les vignerons. La Grande-Bretagne est le deuxième marché mondial pour nos vins, juste derrière les États-Unis.

Toutefois, il est difficile de dire si la France sort gagnante de cet accord. Pour les pêcheurs, par exemple, c’est une défaite sur le papier, car ils devront diminuer de 25% leurs prises dans les eaux britanniques. Mais la situation est “moins pire” que prévue en cas de “no deal” car les bateaux français auraient été exclus des eaux britanniques très poissonneuses.

Par ailleurs, les grands perdants sont les étudiants français qui voudront étudier au Royaume-Uni. Les Anglais ont en effet décidé de se retirer du programme d’échange universitaire Erasmus, jugé trop coûteux par Boris Johnson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici