Carcassonne : prise d'otage… Le point sur la situation
Carcassonne : prise d'otage… Le point sur la situation

Prise d’otage près de Carcassonne. Après avoir tué et blessé les occupants d’une voiture, puis blessé par balles un CRS à Carcassonne (Aude), un assaillant se revendiquant de Daech s’était retranché dans un Super U à Trèbes, tuant au moins deux otages.

Un témoin a déclaré que l’auteur des coups de feu, qui serait armé de couteaux, d’une arme de poing et de grenades, avait crié « Allah Akbar » en rentrant dans le supermarché, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

« Un homme a crié et a tiré des coups de feu à plusieurs reprises », a raconté une cliente du supermarché sur Franceinfo. “J’ai vu une porte de frigo, j’ai demandé aux gens de venir se mettre à l’abri. Nous étions dix et nous sommes restés une heure. Il y a eu encore des coups de feu et on est sorti par la porte de secours derrière”.

Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, s’est de nouveau exprimé depuis Bruxelles (Belgique). «La menace terroriste demeure élevée car nous avons une menace endogène (NDLR : de l’intérieur). Beaucoup d’individus se sont radicalisés eux-mêmes. Certains relèvent de pathologies, d’autres non. Nous ne sommes plus comme il y a deux ou trois ans avec des opérations conduites et menées depuis la zone irako-syrienne.»

Le preneur d’otages du supermarché de Trèbes a été neutralisé. Abattu. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, l’a confirmé sur Twitter vers 14h50.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici