"C'était un menteur et un manipulateur", le témoignage accablant d'une amie virtuelle de Cédric Jubillar (détail)

Durant 4 mois, Sylvia* a entretenu une relation intime, via les réseaux sociaux, avec Cédric Jubillar. Cette dernière a coupé les ponts avec celui qui est désormais le principal suspect dans la disparition de sa femme, Delphine. Elle le décrit aujourd’hui comme un menteur et un manipulateur.

Ce lundi, quelques heures seulement avant l’audience de Cédric Jubillar, Sylvia (prénom modifié), sa maîtresse durant quatre mois, a elle aussi décidé de prendre la parole et de briser le silence. Interrogée par nos confrères de France 3 Occitanie, elle affirme avoir eu des échanges virtuels réguliers avec Cédric Jubillar de la mi-janvier jusqu’au mois d’avril. “Cette Tarnaise a entretenu une relation intime et même sexuelle sur la toile avec le mari de Delphine Jubillar. Une relation qui a pris fin lorsqu’une autre femme lui a fait savoir qu’elle était, elle aussi, la maîtresse de Cédric Jubillar”, détaille France 3 Occitanie.
“Quand je vois comment il parlait de Delphine, je ne serai pas étonnée qu’il soit coupable.”

“Au départ, j’avais le sentiment qu’il était transparent et spontané mais je me suis aperçu que c’était un menteur et un manipulateur”, raconte Sylvia. “Il était tout le temps content, il rigolait tout le temps, c’était pas très très normal” (…) “On n’a pas trop parlé de la disparition de Delphine…”.

“C’est quelqu’un qui ment. Il m’a menti, il est capable de mentir à n’importe qui. Je ne suis pas surprise qu’il soit aujourd’hui accusé de la disparition de sa femme”.

“Quand je vois comment il parlait de Delphine, je ne serai pas étonnée qu’il soit coupable. Je ne dis pas qu’il l’est, il y a la présomption d’innocence, mais il est comme ça, Cédric, il mentait beaucoup”.

Déjà entendue par les enquêteurs, Sylvia devrait à nouveau être auditionnée prochainement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici