Chine: De grandes marques liées au travail forcé des Ouïghours
Chine: De grandes marques liées au travail forcé des Ouïghours

Selon le rapport d’un think tank australien, les usines de 80 enseignes d’envergure internationale sont liées à l’exploitation de cette minorité musulmane.

Apple, Nike,Volkswagen : comme 80 autres marques “mondiales” de la technologie, des transports et du textile – dont les françaises Lacoste et Alstom -, ces trois entreprises figurent ce lundi 2 mars dans un rapport accablant de l’Institut australien de stratégie politique (Aspi), selon lequel le gouvernement chinois aurait transféré des dizaines de milliers de membres de la minorité musulmane ouïghoure, détenus dans des camps d’internement, vers des usines fournissant ces multinationales.

D’après ce centre de réflexion fondé par l’Etat australien, plus de 80.000 Ouïghours détenus dans la région du Xinjiang aurait été déplacés dans toute la Chine entre 2017 et 2019 pour travailler sur les chaînes de production des sous-traitants de géants de la téléphonie et de l’électronique – Apple, Sony, Samsung, Microsoft, Nokia -, du textile – Adidas, Lacoste, Gap, Nike, Puma, Uniqlo, H&M… -et de l’automobile – BMW, Volkswagen, Mercedes-Benz, Land Rover, Jaguar (voir la liste complète ci-dessous). Sans surprise, de grands groupes chinois sont aussi recensés, parmi lesquels des constructeurs automobiles, mais aussi des fleurons technologiques comme Haier et Huawei.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici