Coronavirus Belgique : fermeture des frontières belges
Coronavirus Belgique : fermeture des frontières belges

Il n’y aura pas de ski et pas de farniente à la plage pour les Belges lors de ce qu’ils appellent leurs « vacances de carnaval » : une concertation entre le gouvernement fédéral et les régions a abouti, vendredi 22 janvier, à une interdiction de franchir les frontières du pays entre le 27 janvier et le 1er mars.

“Nous n’allons pas construire un mur autour de la Belgique, nous pouvons aller dans d’autres pays mais uniquement pour des raisons essentielles”, a déclaré en début de soirée le Premier ministre Alexander De Croo. Le dirigeant libéral flamand s’exprimait en conférence de presse à l’issue d’une réunion du gouvernement, associant les chefs des exécutifs régionaux, pour faire le point sur l’épidémie.

“La situation s’est stabilisée ces dernières semaines”, autour de 2 000 nouvelles infections au Covid-19 par jour, mais “le danger n’a pas disparu”, a-t-il indiqué. Alexander De Croo a pointé du doigt les variants du virus “nettement plus contagieux” en circulation en Europe. D’où la nécessité de “construire des remparts, des lignes de défense”. A compter de lundi, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et d’Amérique du Sud (trois zones géographiques où est apparu un variant différent) devront observer une quarantaine de dix jours à leur arrivée en Belgique, avec deux tests obligatoires aux premier et septième jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici