Coronavirus : le Brésil franchit le cap des 30 000 morts
Coronavirus : le Brésil franchit le cap des 30 000 morts

Avec le cap des 30.000 morts franchi au Brésil, le coronavirus continue sa progression fulgurante en Amérique latine alors que l’Italie, l’un des pays européens les plus touchés mais où l’épidémie marque le pas, rouvre ses frontières mercredi.

Le pays a déploré 1 262 morts supplémentaires, le pire bilan quotidien depuis le 21 mai (1 188), a annoncé le ministère de la Santé.

Le Brésil, pays de 212 millions d’habitants qui représente plus de la moitié des cas de contamination et des morts du coronavirus en Amérique latine, a enregistré 555 383 cas confirmés de Covid-19, après une progression – forte elle aussi – de près de 29 000 contaminations en 24 heures.

Progression du Covid-19 à Rio et Sao Paulo

Ces chiffres, dont la communauté scientifique estime qu’ils sont grossièrement sous-évalués, situent le Brésil à la 4e place mondiale pour les morts, derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Italie.Toutefois, avec 146 décès par million d’habitants, le Brésil a un ratio encore beaucoup plus bas que celui de l’Italie (554) ou des États-Unis (plus de 300).

Les deux États brésiliens les plus touchés sont Sao Paulo et Rio de Janeiro, dans le sud-est.

Dans celui de Sao Paulo, l’évolution de la pandémie est particulièrement préoccupante, avec les chiffres les plus élevés à la fois de décès et de contaminations en 24 heures depuis l’apparition du premier cas de Covid-19 du Brésil dans cet Etat, le 26 février. Locomotive économique et culturelle du pays, l’État déplorait mardi soir 7 994 décès (+ 327) et 118 295 cas (+ 6 999). Le maire de Sao Paulo a prolongé jusqu’au 15 juin un confinement qui n’est assorti d’aucune mesure coercitive.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.