Courriels de Clinton : pas de mauvais usage délibéré
Courriels de Clinton : pas de mauvais usage délibéré

Affaire des emails d’Hillary Clinton: le département d’Etat conclut qu’il n’y a pas eu d’atteinte à la sécurité.

Selon le rapport de l’enquête, publié par les services du sénateur républicain Chuck Grassley, il n’y a « aucune preuve convaincante de mauvaise gestion systématique et délibérée d’informations classifiées ». Les enquêteurs, qui ont passé au crible quelque 33 000 courriels relevant de la correspondance électronique du serveur privé de Clinton en 2014, ont établi que l’utilisation d’un serveur privé avait toutefois accru les risques de piratage.

Cette affaire, qui a éclaté début 2015, a été au cœur de l’élection présidentielle de 2016 perdue par la candidate démocrate face au républicain Donald Trump, lequel a suggéré que Clinton avait utilisé un serveur privé pour tenter de dissimuler des informations compromettantes.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.