Des molécules organiques prometteuses sur La lune glacée de Saturne
Des molécules organiques prometteuses sur La lune glacée de Saturne

Les chercheurs de la NASA ont noté la présence d’azote et d’oxygène sur l’un des nombreux satellites de Saturne, Encelade, soit l’une des conditions sine qua non à l’apparition d’acides aminés, briques élémentaires de la vie.

Ces nouvelles molécules ont été détectées par Cassini alors que la sonde survolait les panaches émanant du pôle sud de la lune en 2004 et en 2008. Elles ont ensuite été analysées par deux instruments : le spectromètre de masse ionique et neutre (INMS) et l’analyseur cosmique de poussière (CDA). Ces deux bijoux technologiques ont alors confirmé qu’il s’agissait d’amines, des molécules organiques contenant de l’azote et de l’oxygène.

Rappelons que ces molécules jouent un rôle clé dans la production d’acides aminés, qui servent de blocs de construction aux protéines. Et sans protéines, il n’y aurait tout simplement pas de vie sur Terre. « Ce travail montre que l’océan d’Encelade regorge de blocs de construction réactifs. C’est un autre feu vert pour une enquête approfondie sur l’habitabilité de la lune », a déclaré Frank Postberg, co-auteur de l’étude, dans un communiqué de presse.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.