Disparition de Delphine Jubillar : garde à vue prolongée pour le mari et deux proches
Disparition de Delphine Jubillar : garde à vue prolongée pour le mari et deux proches

Six mois après la disparition de la jeune infirmière d’Albi, l’enquête a connu un rebondissement : son époux a été interpellé ce mercredi et placé en garde à vue, tout comme plusieurs de ses proches. Les gendarmes ont mis au jour des incohérences dans le récit de la nuit du drame ainsi qu’un mobile potentiel. Les gardes à vue ont été prolongées jusqu’à vendredi.

La jeune sœur de Cédric Jubillar, âgée de 16 ans, est ressortie de la gendarmerie d’Albi peu après 18 heures. Elle a été entendue par les enquêteurs durant l’après-midi. Mineure, c’est accompagnée d’un membre de sa famille que la jeune fille s’est présentée à la gendarmerie d’Albi en tout début d’après-midi.

Interpellé par les gendarmes sur son lieu de travail en fin de matinée, Cédric Jubillar a été placé en garde à vue. D’abord emmené au groupement de gendarmerie du Tarn à Albi, Cédric Jubillar a été transféré en tout début d’après-midi vers la gendarmerie de Gaillac où il est entendu. Me Jean-Baptiste Alary, l’avocat de Cédric Jubillar a indiqué qu’il ne ferait aucun commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici